Ca y est le sujet est tombé après force réflexions : “Pourquoi cette épitaphe ?”.

En voici le règlement officiel :

Les objectifs de ce concours sont :
- S’amuser, pour les écrivains et les lecteurs,
- Pousser les membres de l’association à écrire,
- Susciter des textes intéressants qui seront mis en ligne sur le site,
- Permettre, pour ceux qui le veulent, d’avoir des avis sur leur production.

Les règles sont les suivantes :
Le concours est réservé aux membres de XMA.
La longueur maximum du texte est fixée à 7.500 signes maximum, espaces inclus.
Le jury est composé de tous les membres de XMA qui renverront leur grille de notation remplie à  l’huissier du présent concours, Jean Sousselier, qui de ce fait ne concourra pas.
Une note globale sera demandée, ainsi que des notes pour les 3 critères suivants :
- Agrément de la lecture,
- Style, qualité d’écriture,
- Originalité du texte.
Les notes attribuées pour la note globale et chaque critère iront de 0 à 10 .

Classement :
Le classement officiel sera effectué en prenant la moyenne des notes exprimées pour la note globale. Des classements secondaires seront faits sur chacun des critères, en prenant la moyenne des notes exprimées pour chacun d’eux.
Les évaluations seront anonymes.
Les 4 classements publiés seront limités aux 10 premiers.

Recueil d’avis des autres membres :
Nous proposons aux auteurs de solliciter les avis du jury quant à leur texte. Le but étant d’avoir un avis externe motivé, afin de pouvoir progresser.
Les membres du jury ne sont pas obligés de donner leur avis, c’est juste un service qui leur est demandé.
Ces avis seront formulés sur le forum, à la suite du texte affiché.

Planning :
- 20 Mai : date limite d’envoi des textes à l’huissier du concours,
- 25 Mai : tous les textes sont envoyés aux membres, ainsi que la feuille de notation,
- 25 Juin : date limite de renvoi des grilles de notation remplies,
- 30 Juin : le classement est publié.
Remarque : chacun peut présenter plusieurs nouvelles, mais seule la meilleure sera classée.

A vos claviers !

Merci d’envoyer vos textes à Jean Sousselier.